Post-confinement et restauration : comment réussir sa reprise ?

Restaurateurs comme clients ont attendu ce moment depuis presque trois mois, et nous y sommes. Le secteur de la restauration rouvre ses portes ce mardi 2 juin et les restaurateurs sont impatients d’accueillir leurs clients (toujours à un mètre de distance). Après une longue période d’incertitude financière, il semble crucial de ne pas louper le coche d’une reprise réussie. Alors voici quelques conseils et outils afin de réussir sa reprise !

 

Quelques conseils pour se préparer au mieux 

Votre réouverture ne doit pas être réfléchie sur le tard.  Plus tôt vous vous y prendrez, plus tôt vous serez paré ! Repartir avec un aménagement d’avant confinement n’est pas envisageable aujourd’hui, alors peut-être est-ce le moment de s’organiser autrement.

Anticiper les mesures sanitaires

Les gestes barrières seront certainement la contrainte la plus importante en cette reprise. Le fameux mètre de sécurité sera de rigueur entre chaque table, le port du masque sera obligatoire pour le personnel et les clients lors des déplacements, tandis que les tables ne pourront accueillir que dix personnes maximum. Il est donc naturel de rassurer les clients durant cette période inédite. Ils le seront lorsqu’ils constateront que les restaurateurs mettront tout en place pour leur arrivée, ce qui se traduit par exemple par un affichage des mesures sanitaires sur la devanture ou à l’intérieur du restaurant.

De plus, l’incertitude sur le nombre  de clients fera en sorte que les restaurateurs devront anticiper leurs stocks. Ne pas calculer trop à la baisse pour éviter toute rupture, ou au contraire, ne pas trop prévoir est donc un enjeu d’une reprise réussie.

Investir dans son activité

La diminution des revenus liée au manque d’activité a été foudroyante pour de nombreux restaurateurs. Pourtant, il s’agirait tout de même d’investir, selon votre budget, pour combler cette perte d’activité.

La question des menus et du manque d’hygiène au toucher de ces derniers se pose alors. Les menus devront être, dès la réouverture, lus à haute voix par le personnel ou affichés une ardoise à la vue de tous. Mais il existe des solutions moins contraignantes pour à la fois les clients et le personnel. Il est par exemple possible d’afficher un menu sur les smartphones des clients via un flashcode. Ou, plus simplement, offrir une présence sur le web ou sur les réseaux sociaux permettrait de partager ou d’afficher le menu sans risque.

Il est aussi nécessaire d’offrir une autre facette au menu.  Cette facette passe par exemple par une traduction en anglais !  Une traduction automatique par des sites ne peut être fidèle.  Mais, si elle est réalisée par un professionnel, elle sera gage d’une compréhension de tous. Une carte bien traduite sans faute de langage permet d’augmenter les ventes additionnelles de 78% et éviter les erreurs de commandes et la déception des clients.

Investir dans votre communication vous donnera la clé de la réussite. Avoir une bonne communication à travers un site web pertinent et des réseaux sociaux bien construits ne peut être que bénéfique pour votre activité. Il ne faut donc pas hésiter à y consacrer du temps si vous en avez les capacités. Sinon, des spécialistes de la création digitale ou du community management sauront vous accompagner avec expertise.

Quelques outils qui faciliteront la reprise

 Il faut ouvrir son champ des possibles ! Il ne faut pas hésiter à développer sa communauté sur les réseaux sociaux, et bien sûr, s’inscrire sur ceux sur lesquels vous n’y êtes pas. Une belle page Instagram fera par exemple saliver les internautes par des jolies photos de vos plats. Les réseaux sociaux ont été le principal vecteur d’interactions sociales pendant le confinement.  Profitez de cette nouvelle relation pour se rapprocher de vos clients ! Les plateformes de réservation en ligne sont aussi de bons instruments de communication, alors il faut s’y inscrire pour gagner en visibilité.

Un site web sera aussi un excellent moyen de présenter et de développer votre activité, mais bien sûr il ne suffit pas. Il faut ainsi l’optimiser afin de lui offrir un bon référencement sur les moteurs de recherche. De plus, c’est le moment ou jamais de miser sur le local pour réussir sa reprise ! Il est possible de décrocher des partenariats locaux, notamment avec des outils vous permettant de vendre à distance.