LE JEU AU TRAVAIL : LA GAMIFICATION AU SERVICE DES ENTREPRISES

Le jeu au travail n’est plus le privilège des salariés des entreprises de la Silicon Valley en Californie, ni ceux des enfants à l’école pour les encourager dans leur apprentissage… Petit à petit, le jeu s’invite dans les entreprises en France et fait même son apparition comme éléments avantageux dans les offres d’emploi pour recruter des candidats. Mimes, jeux de rôles, briques de construction… Et si on cassait la routine en introduisant le jeu au travail !

Qu’est-ce que la gamification ?

La gamification en anglais ou la ludification en français est l’utilisation des mécanismes de jeu dans un secteur qui n’a aucun rapport avec un milieu ludique. Dans un environnement professionnel, c’est l’introduction de la pratique du jeu au sein d’une structure de travail.

Son but est d’améliorer la performance des salariés et permet également de motiver une équipe à atteindre ses objectifs.

Le management par le jeu s’avère être une nouvelle méthode pour mieux travailler.

Comment appliquer le jeu au travail ?

Comme dans les jeux de société, on retrouve dans le jeu au travail : un contexte déterminé, un problème à solutionner, un temps limité, un objectif à accomplir, des contretemps, des partenaires et des adversaires.
Aussi, on peut utiliser un sablier pour signaler aux joueurs-salariés le temps accordé, des cartes de jeux pour les impliquer ou même de les inciter à se déguiser pour une immersion totale dans le jeu.

Le jeu au travail peut s’appliquer de différentes façons :

  • par un système de points comme à l’école : les salariés visualisent leur évolution de compétences et non leurs points faibles, ce qui est gratifiant
  • par des challenges collectifs sous forme de compétitions conviviales
  • par des récompenses pour les gagnants : puisque dans les jeux, il y a toujours des vainqueurs et des perdants
  • par des badges de niveaux : cela permet d’accentuer le sentiment d’appartenance à son entreprise

Lors les entretiens de recrutement, quelques entreprises pratiquent la technique du jeu. Le recruteur invite le candidat à débuter l’entretien sous forme de jeu. Si ce dernier accepte, le recruteur demande au candidat d’expliquer ses choix dans le jeu : pourquoi avoir déplacé tel pion à tel endroit ? Pourquoi avoir conservé telle carte à tel moment ? A chaque étape, le comportement du candidat est analysé. Mais cette pratique est assez peu répandue.

Il y a également des dérives comme Pôle Emploi qui a organisé des sessions de recrutement inspirées de l’émission télévisée The Voice.

Quels sont les types de jeux entre collègues ?

Il n’y a pas de liste de jeux obligatoires.
Le manager est libre de choisir le jeu adéquat pour ses équipes, le matériel, les règles du jeu, les objectifs, la logistique, l’organisation et les récompenses pour les gagnants.
Par exemple : faire deviner un mot, un métier, un film… à ses collègues par du mime ou des dessins, faire un jeu de rôle en se mettant à la place d’un collègue à un poste qu’on n’occupe pas dans l’entreprise ou se plonger dans une situation spécifique.

Plusieurs méthodes différentes sont possibles allant des plus simples aux plus excentriques.
Parmi les plus employées, il y a celle qui consiste à utiliser des briques de Lego® pour matérialiser ses idées à la place de papiers, crayons, Powerpoint…

Les bénéfices du jeu au travail

Les bienfaits du jeu en entreprise sont multiples comme la bienveillance autour du principe de la recherche du bien-être au travail.

1. Améliorer la performance des salariés

Le jeu au travail permet d’être plus performant. Il est prouvé et ce n’est pas uniquement chez les enfants, que jouer stimule la créativité et l’imagination. A cela s’ajoute le fait que plus on est créatif, plus on est motivé et heureux. Il n’est pas impossible que de très bonnes idées résultent de ces jeux.

La mémorisation est un autre avantage à prendre en considération. Jouer aide à mieux mémoriser les notions acquises et renforce le mémoire sur du long terme. Vous aurez plus de facilité à retenir un concept en vous amusant qu’en le répétant plusieurs fois.

2. Motiver ses collaborateurs

Le jeu au travail fait en sorte que les salariés soient plus engagés envers leurs entreprises. Pour eux, leurs entreprises les laissent réfléchir dans un cadre inhabituel et ils peuvent le faire dans un contexte ludique. Ainsi, les collaborateurs pourront mieux considérer l’entreprise dans laquelle ils travaillent et verront apparaître un sentiment d’appartenance.

Motiver ses collaborateurs permet alors de renforcer leur attachement à l’entreprise et donc d’entretenir sa marque employeur. Certains Millenials sont spécifiquement attentifs aux entreprises qui motivent les employés par le jeu.
Selon une étude SELL de 2017 sur « Les Français et le jeu vidéo », 68% des Français jouent de temps en temps aux jeux vidéos. Il est donc important de tenir compte de cet élément. Qui sait, des sessions de jeux vidéos entre collègues pourraient mettre en lumière les talents cachés de certains.

3. Renforcer l’esprit d’équipe et la confiance des salariés

Pour finir sur un dernier avantage et de loin le plus important : le jeu au travail permet d’être encore plus spontané. Quand on joue, on est beaucoup plus détendu et donc moins stressé. Notre vrai nature s’affirme : on échange beaucoup plus et on fait confiance à ses collègues.

L’esprit d’équipe est renforcé et on découvre ses collègues d’une autre façon. Quand on joue en équipe, il arrive à ce qu’on soit obligé à développer des stratégies de groupe et à décider à plusieurs.
C’est pourquoi, le jeu au travail permet d’être plus épanoui tout en s’amusant au travail.

Le jeu au travail est aussi une occasion pour rassembler tous les salariés d’une même équipe, en particulier ceux qui sont en télétravail.