Cheffe d’entreprise et maman : comment survivre à la rentrée scolaire ?

 

Je sais tout gérer, les projets de mon entreprise, ceux de mes clients, ma communication, l’acné de mes ados et le ravitaillement du frigo. Mais la rentrée scolaire… c’est l’horreur. Comment survivre cette année encore à ce merveilleux moment de courses énigmatiques, d’agendas nébuleux et de bonnes résolutions.

Commençons par les fournitures de la rentrée scolaire

D’abord, il faut avoir un peu de vocabulaire : Seyes, ça veut dire grands carreaux, un carton pour les arts plastiques, c’est en fait une pochette cartonnée (souvent verte) pour ranger les dessins, un double décimètre, c’est juste une règle de 20 cm…

Il faut également avoir un peu d’esprit de déduction : Les pochettes plastiques sur la liste de rentrée scolaire, mentionnées juste après un classeur, ont toutes les chances de devoir être perforées… même si la maitresse a oublié de le mentionner.

Enfin, les cahiers 21X32 grands carreaux en 32 pages (ou 44 ou 27…), ça n’existe pas. Soit la maîtresse a un humour qui me dépasse, soit c’est une faute de frappe.

Plusieurs stratégies peuvent être appliquées pour s’en sortir.

A Paris, nombre de librairies acceptent de s’occuper de cette liste obscure et vous remettent les fournitures quelques jours plus tard. Après avoir fait les courses de rentrée scolaire classiquement dans un supermarché avec mes 3 filles (Et ça n’a pas été un bon moment…), j’ai découvert que ce service existait également à Montpellier.

Quand l’ensemble des fournitures de cette liste conceptuelle est trouvé, il reste l’étiquetage et l’emballage des livres.

Pour couvrir les livres, rien de plus simple

Il NE faut PAS le faire. D’abord parce qu’il faut avoir une habileté de plieur d’origami (une qualité que je n’ai pas en plus du manque de patience). En plus, pas de mauvaise conscience ! Je prétends que je sais parfaitement le faire mais, comme ça alourdit le cartable de mes enfants, j’ai fait le choix de m’en passer. Et hop ! comment la santé de mes enfants justifie de ne rien faire !

Et pour l’étiquetage?

Voici un plan sympa et pratique. A qui-S propose des étiquettes spéciales rentrée scolaire de toutes les tailles à personnaliser, envoyées super rapidement. Tout est étiqueté en un clin d’œil !

Les activités extra-scolaires

Outre la garde des enfants pour laquelle je ne peux pas vraiment être d’une grande aide car mes filles sont déjà bien grandes, il reste le casse-tête des activités extra-scolaires.

Entre ma petite dernière qui veut faire de la GRS, de la danse, de la natation et des cours de cuisine et mes ados qui ne veulent absolument rien faire, synchroniser les agendas dès la rentrée scolaire relève de la mission inexécutable. Il faut donc procéder par étapes.

  1. Chercher des activités proches de votre lieu de travail ou de l’école. Un petit google map, ça fait jamais de mal. Ma nouveauté de la rentrée scolaire 2019, c’est un club de GRS à 8 minutes de Cap Omega. Youpi !
  2. Trouver des activités qui peuvent être faites en groupe ET atteignables en transport en commun.
  3. Favoriser des cessions sportives pendant lesquelles vous ne faites pas qu’attendre votre cherubin en l’encourageant. Aqualove propose des couloirs de natation pour les parents qui accompagnent leurs enfants en cours de natation. Pas de mauvaise conscience professionnelle car il n’y a de toute façon pas de wifi dans la piscine…
  4. Quand aux cours de soutien scolaire, mon conseil : Averroes Elearning. Des cours d’une qualité irréprochabble en vidéoconférence qui peuvent donc être suivis à la maison, en vacances, en week-end. Il suffit d’une bonne connexion internet. Oubliez le prof de français patibulaire qui ne connait jamais son emploi du temps à l’avance ou la voisine en prépa qui est bonne en maths mais n’a aucune pédagogie.  (Je me permets de noter ici fièrement, même si c’est totalement hors sujet, que ma fille ainée a obtenu 20/20 et 18/20 au bac français suite à un stage intensif sur cette plateforme. Cette année encore, je mise sur l’efficacité !)

Enfin, VOUS !

Quel sport allez-vous pratiquer cette année ? Et surtout quand trouverez-vous un moment dans votre semaine sur les chapeaux de roues?

Nous courrons toutes après le temps. Il faut certes s’avoir l’organiser mais également savoir déléguer les tâches professionnelles qui seront en plus bien mieux faites par des spécialistes. Et pour moins cher car notre temps est précieux et doit être utilisé pour notre cœur de métier. Laissons notre communication en ligne à un professionnel et ne perdons plus de temps sur notre administratif.

Plus qu’une énième bonne intention, pensez à vous ! Quand avez-vous encore de l’énergie pour faire l’activité qui vous fera du bien à votre santé comme à votre mental ?

Certaines salles de sports ouvrent très tôt comme Run UP. Certaines activités sont prévues plutôt le soir. Cette année, c’est décidé ! Je tente le yoga entre midi et deux pour toute l’année ! Et j’espère que je tiendrai le trimestre….